août 12, 2022
Juxtapoz Magazine – Sasha Bogojev s'occupe des aiguilles dans le foin pour la chambre du conservateur
Art

Juxtapoz Magazine – Sasha Bogojev s'occupe des aiguilles dans le foin pour la chambre du conservateur

Salle du conservateur // 12 décembre 2021 – 31 janvier 2022

Adam Stech

Anna Jung Seo

Frank Jimin Hop

Grgur Akrap

) )

Joseba Eskubi

5)

Stijn Bastianen

Yonel Watene

La salle des conservateurs est fière à annoncer Aiguilles dans le foin

, une exposition collective organisée par Sasha Bogojev. L'une des choses dont nous sommes devenus plus conscients au cours des deux dernières années de la pandémie mondiale est le pouvoir impitoyable des probabilités. Aussi petite et insignifiante que puisse être une certaine probabilité, les temps récents nous ont appris que sa simple existence est prédestinée à avoir un impact sur les éléments qui lui sont liés. Et c'est ce concept de chance et l'idée associée de risque et d'espoir, ainsi que le sens général de la responsabilité, qui ont poussé Sasha Bogojev à monter une exposition où les chiffres jouent à notre avantage.

Autant les médias sociaux, à savoir Instagram, ont pu contribuer à la démocratisation du monde de l'art et ont fourni une plate-forme historiquement inédite aux créatifs pour présenter leur travail, l'abondance de contenu rend cette expérience de plus en plus difficile. Avec l'interférence et l'influence croissantes de véritables et futurs conseillers en art, collectionneurs, conservateurs, galeries, fondations ou institutions, la botte de foin sur laquelle nous travaillons devient exponentiellement plus alambiquée et trompeuse. Et bien que cette situation puisse être difficile pour les amateurs d'art et les collectionneurs, elle peut certainement devenir frustrante pour les artistes eux-mêmes. , à l'ombre des projecteurs envoûtants des tendances artistiques, réalisant l'œuvre qui mérite plus d'attention qu'elle n'en reçoit actuellement. Et avec cette exposition, Sasha Bogojev et Gabriel Rolt d'Amsterdam!s The Curators Room font leur part pour faire la différence, trouvent ces joyaux cachés à la vue et présentent leurs œuvres dans un grand espace multi-pièces de deux étages dans le centre historique d'Amsterdam.

Avec un aperçu détaillé des nombreuses pratiques de studio et du positionnement des personnes qui y travaillent, le rédacteur en chef du magazine Juxtapoz a sélectionné une sélection d'artistes internationaux dont les œuvres méritent leur propre temps sous les projecteurs. Qu'il s'agisse des concepts généraux de leur pratique, des particularités de leur processus ou de leurs façons de manipuler et d'utiliser les techniques ou médiums choisis, Needles in the Hay joue un rôle important dans le développement et la conversation en cours sur l'art figuratif, et en particulier La peinture. Se concentrant fréquemment sur l'atmosphère suggérée par les couleurs choisies et le sens de la dynamique ou du mouvement véhiculé par la manipulation de la peinture souvent fluide mais déterminée, l'œuvre s'inscrit dans une chronologie historique avec des références au surréalisme, au cubisme, au fauvisme, au surréalisme, ainsi qu'à des étrangers l'art, l'illustration et l'abstraction. Venant du monde entier, de la Nouvelle-Zélande, de l'Australie, du Japon, de la Chine, de la Corée du Sud, des États-Unis, de l'Europe et du Royaume-Uni, l'exposition est destinée à fournir un condensé ciblé des pratiques passionnantes qui se déroulent dans (principalement des peintres !) studios à l'heure actuelle.

L'exposition comprendra une sélection d'œuvres de Grgur Akrap, Zac Yeates, Anna Jung Seo , Chiaki Kadota, Donglai Meng, Joseph Noderer, Joseba Eskubi, Erkut Terliksiz, Stijn Bastianen, Harry Rothel, Adam Štech, Andrea Medjesi-Jones, Yonel Watene et Frank Jimin Hopp.

Découvrez quelques-unes de nos récentes courtes vidéos:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.